DE VIENNE

LA PSYCHANALYSE

 
ACTIVITÉS PUBLIQUES
EXPOSITION - DÉBATS - SPECTACLE

 C’est au moment d’Europalia Vienne
que l’asbl Pôle Nord a abordé le thème de la psychanalyse

EXPOSITION «De Vienne la psychanalyse»
               
Groupe de travail
Nadine Berdondini, Marie-France Dispaux, Charlotte Goëtz-Nothomb, 
Jacques De Cock, Jean-Paul Gilson

Conception et coordination
Charlotte Goëtz-Nothomb et Jacques De Cock

Graphisme
Nathalie Witvrouwen

Décoration
Domy Dehenain et Yannick Demandt

Étapes de pénétration de la psychanalyse en Europe et dans le monde
La psychanalyse dans les courants de pensée contemporains
Psychanalyse et société
Approche du «Héros moderne» à travers la psychanalyse

Pour tous publics - Visites guidées pour les groupes - Montage audio-visuel

EXPOSÉS SUR LA PSYCHANALYSE

par Marie-France Dispaux, Annette Watillon et Jacqueline Harpman,


Reprises de l’exposition «De Vienne la psychanalyse»


Namur – Bibliothèque Moretus Plantin

A l’initiative du département Philosophie de la Faculté de Philosophie et Lettres des F.U.N.D.P.


Bruxelles – Résidence Palace – Rue de la Loi

A l’occasion du colloque de l’APPPsy :  «Psychanalyse, que reste-t-il de nos amours ?»


Les panneaux composant l’exposition «De Vienne la psychanalyse» peuvent être loués au secrétariat de la Société belge de psychanalyse 
(formulaire de contact sur leur site) 

DVD DU MONTAGE AUDIO-VISUEL
Le dvd du montage audio-visuel De Vienne la psychanalyse est mis en location dans de nombreux POINTS CULTURE (Médiathèques) de la Communauté française de Belgique


Les panneaux composant l’exposition «De Vienne la psychanalyse» peuvent être loués au secrétariat de la Société belge de psychanalyse

(formulaire de contact sur leur site)


DVD DU MONTAGE AUDIO-VISUEL

Le dvd du montage audio-visuel De Vienne la psychanalyse est mis en location dans de nombreux POINTS CULTURE (Médiathèques) de la Communauté française de Belgique


SPECTACLE

«Signé Sigmund»

Bruxelles – PÔLE NORD


       Sélection de textes : Charlotte Goëtz-Nothomb

       Comédiens : Marie-Christine Baeyens, Anny Frenay et Robert Lemaire

       Mise en scène : Robert Lemaire


Rappelant avec esprit que la jeune science psychanalytique ne pourra pas sans risques cueillir les fruits verts de la vérité, Freud la compare à une jeune femme séduisante

«qui désire être conquise, mais qui sait qu’elle sera tenue en piètre estime

si elle n’oppose aucune résistance».


Devant l’arbre généalogique, combien touffu, des œuvres freudiennes, on est saisi de vertige. Le conquistador n’a pas mesuré sa peine pour gagner la belle! Pourtant, l’image de Freud dans le public est brouillée. Desservie par les simplifications ou les déviations, elle doit encore faire face à nos résistances et à notre envie de paraître plus ange que bête… ou l’inverse.


L’exercice d’établir un canevas sur base de citations freudiennes devait répondre à des exigences diverses, sinon contradictoires: fournir un matériau précis qui distingue sans équivoque la psychanalyse des «pots-au-feu psychologisants» à la mode et donner à voir qu’elle est bien utile pour chacun, une sorte de trésor à conquérir.


L’alliage de sérieux et d’un humour permanent, les effets d’écho continuels de la mise en scène sur le texte et vice-versa, ont assuré, dès les premières représentations, un climat d’accueil à l’œuvre, d’étonnement devant la qualité de l’écriture et d’amusement inhérent au spectacle.